La 3ème caravane du marathon féminin international fait escale à El Jadida

Les deux grands faits marquants que nous avons pu enregistrer lors de l’escale, dans la commune Lekouassem, de la 3ème caravane du marathon féminin international, c’est tout d’abords le rassemblement de la quasi-totalité des fauconniers Lekouassem des Doukkala, sous la seule et même bannière de l’association Lekouassem moulay tahar d’ouled frej. Un ralliement d’autant plus symbolique qu’il a eu lieu dans la résidence même du Caïd si boubker el Kasmi, qui était à la fois le représentant de l’autorité de la région dans le temps, mais aussi le protecteur des fauconniers et chorfa Lekouassem, tout en étant lui-même un grand érudit de la fauconnerie Marocaine, lors de ses années de gloire.

La seconde face qu’on avait toujours tendance à passer à coter sans lui accorder l’importance qu’il lui fallait, et qu’on a dégusté avec grande volupté à cette occasion aussi, a trait à ce chant traditionnel du terroir, exclusivement féminin et que seules quelques rescapées de l’ancienne génération s’évertuent à perpétuer, à de rares occasions, dans différents douar de Doukkala. Nous avons pu découvrir les échos de ces mélodies qui nous viennent de très loin, mais qui font encore et toujours vibrer cette fibre de nostalgie, si sensible et toujours vivace chez les enfants de cette terre aussi hospitalière que généreuse. Ce chant de femme, plus connu sous le nom d’Al maya, auquel l’association des œuvres culturelle de la province d’El Jadida accorde aujourd’hui un intérêt tout particulier, ne manquera pas de nous réserver de très belles et agréables surprises dans les prochaines semaines.

Il faut dire que ces deux manifestations dont la particularité qui les caractérise nous a amené à les citer comme entrée dans notre article, et qui attestent de la profondeur des traditions culturelles des Doukkala, sont inscrites dans le cadre d’un autre grand événement qui ne manque pas lui aussi d’importance.

C’est à l’occasion du 3ème marathon féminin international, organisé du 25 Mars au 12 Avril, par l’association marocaine des créatrices contemporaines, sous la présidence d’honneur de Lacharifa Lalla Oum Kaltoum, et qui a pris son départ d’Assila pour faire étape dans plusieurs autres villes du pays. Cette caravane qui sillonnera le Maroc du nord au sud à la recherche et la découverte d’artistes et de nouveaux talents issus du monde rural, a ciblé la commune d’ouled hamdane comme étape principale de la province d’El Jadida. Son objectif premier est de soutenir les femmes artisans du douar Louhahcha, dont les produits de tissage sont exceptionnels, mais peu connus.

Dans cette même foulée, ces ambassadrices de l’art traditionnel marocain, ont apprécié à sa juste valeur le charme des tazota, se sont émerveillées devant la majesté de la casbah de boulaouane, pour clore leur tournée en beauté avec des spectacles de fauconnerie, dans la commune lekouassem, sur un fond de chants de vieilles femmes qui ne demandent qu’à léguer leur savoir oral et musical à la postérité.

JPG - 40.3 ko
JPG - 40.9 ko
JPG - 30.4 ko
JPG - 32.2 ko
JPG - 34.8 ko

Chahid Ahmed

m.ahmedchahid@yahoo.fr

Posté le 6 avril 2008 par El Jadida