Accueil du site > Actualité > Présentation des résultats du programme « Plaidoyer local pour la pleine (...)

Communiqué essay writing service

Présentation des résultats du programme « Plaidoyer local pour la pleine scolarisation des filles rurales »

jeudi 20 mai 2010

  • Digg
  • Del.icio.us
  • Facebook
  • Google
  • Technorati
  • Live
  • MySpace
  • Scoopeo
  • Wikio
  • Furl
  • Blogmarks
  • Reddit
  • Mister wong
  • Viadeo

Le vendredi 21 mai 2010

Au Centre d’Accueil et de Conférence de Hay Riyad

Evénement ouvert à la presse de 8h 30 à 12h 30

Le Comité de Soutien à la Scolarisation des Filles rurales (CSSF) présente les résultats de son programme « Plaidoyer local pour la pleine scolarisation des filles rurales, » le vendredi 21 mai, au Centre d’Accueil et de Conférence de Hay Riyad à Rabat.

Grâce à un financement du Middle East Partnership Initiative (MEPI) en juin 2008, le CSSF a démarré en partenariat avec ses associations de développement local partenaires, un projet pilote visant à accroître l’implication des communautés locales dans la gestion de la question éducative au Maroc, par une stratégie de plaidoyer au niveau local.

Le partenariat a facilité une prise de conscience des acteurs locaux et une synergie locale, à l’égard à la problématique de l’accès à une éducation de qualité, notamment pour les filles rurales. Le programme n’aurait pu prendre toute son ampleur sans la composante « Système d’Information » financée par Motorola Maroc. En effet, la collecte menée par les associations partenaires, des données relatives à la scolarisation des filles rurales au niveau local, a permis une prise de conscience aigue de la problématique par l’ensemble des acteurs locaux. Cet outil de communication a largement contribué au renforcement des relations entre le CSSF et son Réseau de partenaires locaux.

Le programme « Plaidoyer local pour la scolarisation des filles rurales » a été mis en œuvre dans quatre provinces : Kénitra, El Jadida, Khénifra et Zagora. Des rencontres de concertation avec les associations partenaires ont permis de débattre des enjeux du projet en termes de progression des taux de rétention scolaire et de définir les axes du plaidoyer à développer. Des réunions ont débouché sur des recommandations figurant dans le Plan d’urgence élaboré en 2008. Ce projet qui aura duré près de deux années, aura permis aux divers acteurs communautaires de commencer à prendre pleinement conscience de leurs problèmes, de tendre vers l’appropriation de la problématique de la qualité de la scolarisation et de la rétention scolaire, notamment des filles rurales et de déclencher un débat élargi impliquant la population locale.

Depuis sa création en 1998, le CSSF, association à but non lucratif reconnue d’utilité publique, n’a cessé d’explorer les moyens d’améliorer le taux de scolarisation de la fille rurale. Le CSSF avait déjà reçu un soutien financier du gouvernement américain qui lui a permis de renforcer ses capacités internes et celles de 21 associations locales partenaires et de financer des bourses pour 200 filles, qui ont pu ainsi continuer leur scolarisation au niveau collégial.

Pour plus d’informations sur le programme, prière de contacter :
Mme Ilham Laghrich
Présidente du CSSF
Tel : 0661165413 et 0537680754
E-mail : ilhamlagrich@yahoo.fr

Répondre à cet article