Accueil du site > Culture > Les dessous de l’histoire d’El Jadida

Les dessous de l’histoire d’El Jadida

lundi 5 septembre 2011

Lancé en 1993 par Mustapha Jmahri, le projet éditorial « Les Cahiers d’El Jadida » commence à prendre de l’ampleur, vu la qualité du travail de l’auteur qui, à travers ses efforts, apporte des détails précieux sur l’histoire de la ville.

En effet, cette série de publications a jeté la lumière sur l’histoire de la cité de Mazagan, du point de vue de la pluralité, de l’ouverture et de l’humanisme. « Je dois cette aventure, que j’ai menée avec beaucoup de passion, à Abdelkébir Khatibi et Gut Martinet qui, tous les deux, m’ont fortement encouragé à réaliser ces ouvrages dans l’objectif de combler un vide en ce qui concerne l’important rôle qu’a joué cette ville dans l’histoire du Maroc », souligne Mustapha Jmahri.

Baptisée « Les Cahiers d’El Jadida », avec l’emblème mythique du phare de Sidi-Bouafi, la série en question est à son onzième numéro publié en juin 2011. « Je travaille actuellement au douzième ouvrage qui paraîtra en 2012. Mais ce que je déplore vraiment, c’est le manque d’intérêt, vis-à-vis de cette recherche, de la part de tous les gens de la ville. C’est-à-dire les catégories de personnes qui sont susceptibles de lire et donc d’acheter les produits culturels. Je constate que la lecture n’est pas encore entrée dans nos mœurs et les Marocains ne se sont pas encore habitués à aller dans une librairie pour découvrir les nouvelles parutions et acheter un livre », précise l’auteur dont la démarche a consisté à mettre à la disposition du lecteur une somme d’informations, de faits et d’événements en rapport avec l’espace étudié et présentés sous un angle pluriel, ouvert et humaniste. « Comme je suis journaliste de formation, j’ai essayé, tout au long de cette recherche, de recourir aux outils de ma spécialité afin de collecter et traiter le maximum d’informations, de témoignages et d’éclairages sur l’histoire locale. J’ai ensuite enrichi mes sources écrites, qui peuvent être insuffisantes, manquantes ou partisanes, par deux méthodes de recherche ne relevant pas de l’écrit : c’est-à-dire le témoignage oral et l’enquête sur le terrain qui ont été d’un grand apport pour ces publications ».

Cette méthode de travail a permis à l’auteur de dévoiler et de mettre à jour certains événements totalement méconnus du public et même des spécialistes. C’est le cas de la visite de Saint-Exupéry à la région de Boulaouane qui lui a inspiré son roman inachevé « Citadelle ». Puis, le séjour à Mazagan, de 1898 à 1904, de Grethe Auer, écrivaine suisse (née en Autriche et décédée en Allemagne), le projet du musée historique de Mazagan (étudié dans le passé par Evin Paul Antoine), la commémoration d’El Jadida comme ville qui a créé le premier service postal privé au Maroc, ensuite, l’hommage mérité à la ville comme espace diplomatique, vu que 15 consulats d’Europe et des Amériques y étaient installés. Autant de points importants de l’histoire d’El Jadida qui ont été révélées grâce aux précieuses investigations de Mustapha Jmahri. Les éclairages que ces ouvrages apportent sont aussi enrichissant pour le lecteur local que celui d’ailleurs, car, selon l’auteur, ils peuvent avoir un effet sensible au niveau de la prise en compte de la diversité culturelle et du rayonnement externe. « Avec mes ouvrages, je crée des ponts avec l’Autre, des ponts de dialogue et de partage culturel, humain et civilisationnel », conclut-il.

Biographie de l’auteur

Lauréat de l’Institut supérieur de journalisme à Rabat (3e cycle), Mustapha Jmahri a d’abord exercé en tant que journaliste, pendant une courte période, à la RTM (fin des années 1970), avant d’entamer une carrière d’attaché de presse pendant une vingtaine d’années au sein d’un établissement public à El Jadida. L’auteur est aussi membre de l’Union des écrivains du Maroc.

Par amour pour sa ville et pour la recherche locale, Mustapha Jmahri a eu l’idée, dès 1990, de créer et d’éditer une série de publications dédiées à l’histoire contemporaine d’El Jadida, et ce dans le but de contribuer à combler un vide éditorial en matière de connaissance locale.

Ses ouvrages consacrés à El Jadida :

- Bibliographie sur l’histoire d’El Jadida
- Les Consulats étrangers à El Jadida
- La Cité de Mazagan
- Guide : Tout savoir sur El Jadida et sa région
- La communauté juive de la ville d’El Jadida
- Paroles de Mazaganais (témoignages de Français anciens d’El Jadida)
- Le port d’El Jadida : une histoire méconnue
- Souvenirs marocains, El Jadida au temps du Protectorat
- Chroniques secrètes sur Mazagan, El Jadida 1850-1950
- Les Cahiers d’El Jadida, l’Histoire en partage
- Mazagan-El Jadida, Deux siècles d’histoire consulaire

Ouafaâ Bennani - LE MATIN