Accueil du site > Actualité > A LA MEROIRE DE SI MOSTAFA BENCHERKI : Adieu l’ami, le grand frère et le (...)

A LA MEROIRE DE SI MOSTAFA BENCHERKI : Adieu l’ami, le grand frère et le confident

samedi 22 décembre 2012

Parler de Feu Si Mostafa Bencherki nécessite à mon avis, non pas un témoignage mais tout un livre bibliographique.

Feu Si Mostafa était un homme qui a touché à tout : Le monde politique, le sport, l’associatif, les entreprises commerciales…

J’ai connu Si Mostafa au début des années 70, en étant encore jeune. Notre amitié s’est tissée durant nos différentes rencontres que ce soit au sein de la chambre du commerce et de l’industrie, au comité des sports, au croissant rouge marocain ou à l’association des Doukkala.

Il représentait un véritable répertoire pour la ville d’El Jadida. Nombreux ceux qui viennent le consulter ou lui demander conseil que ce soit au niveau associatif, sportif ou professionnel.

Ce qui m’a toujours fasciné chez Si Mostafa Bencherk, c’est son coté humain : il a toujours été d’une grande bonté, d’une légendaire générosité et d’une disponibilité sans limites.

L’intérêt personnel, il ne le connaissait pas. Il a toujours œuvré pour le bien d’autrui tout simplement parce qu’il aimait son prochain. Il était un philanthrope né pour accomplir sa mission, celle d’être au service des autres sans chercher à en tirer un quelconque profit ou un bénéfice matériel.

D’ailleurs, Feu Si Mostafa a toujours refusé d’occuper les devants de la scène, en privilégiant le travail de l’ombre avec une grande simplicité et beaucoup d’humilité.

RAHIMA ALLAH SI MOSTAFA. Que son âme repose en paix.

Lekhiar El Mostafa

Répondre à cet article