Accueil du site > Economie > La région Doukkala-Abda contribue à hauteur de 10 pc au PIB agricole (...)

La région Doukkala-Abda contribue à hauteur de 10 pc au PIB agricole national

jeudi 9 mai 2013

La région Doukkala-Abda, forte d’une superficie agricole utile (SAU) de 1 million de ha, dont 96.000 ha irrigués en grande hydraulique et 18.000 hectares irrigués par puits, contribue à hauteur de 10 pc au PIB agricole national et 22 pc au PIB régional.

La région compte également plusieurs unités de transformation et de valorisation de la betterave à sucre, du lait, des céréales et des câpres, outre une forte présence d’associations professionnelles agricoles qui s’acquittent d’un rôle crucial en matière d’encadrement agricole.

La betterave sucrière et les câpres viennent en tête des espèces cultivées et représentent pour chacune d’elles 38 pc de la production nationale, suivies par le lait (22pc), le cumin (20 pc), les céréales (14 pc), le raisin (13 pc) et les viandes (12 pc).

La région Doukkala-Abda s’érige en un pôle agro-industriel, grâce à son infrastructure très importante, notamment le réseau autoroutier et ferroviaire, en plus de sa proximité de l’aéroport Mohammed V de Casablanca et de trois ports, a fait observer le directeur régional de l’agriculture, Abderrahman Naili, notant que la direction a initié une batterie de mesures incitatives en faveur des investisseurs en vue de drainer davantage d’investissements, particulièrement en matière d’agro-industrie.

Selon M. Naili, la production agricole dans la région se décline en quatre filières : export, agro-industrie, marché intérieur et produits du terroir.

S’agissant de la filière export, il a expliqué que la région produit 33 millions de fleurs par an, dont 27 millions sont destinés à l’export, 5.300 tonnes de câpres, dont 5.000 à l’export, 22 mille tonnes de légumes, dont 15 tonnes à l’export et 1.900 tonnes de pastèques, dont 1.500 destinées à l’export.

Pour ce qui est des produits destinés à l’agro-industrie, ils concernent la betterave à sucre qui couvre une superficie de 20 mille ha encadrés par l’usine Cosumar de Sidi Bennour, suivie par les céréales d’automne (12 millions quintaux) et le lait (453 millions de litres par an), précise M. Naili.

Les produits destinés au marché national sont les viandes rouges avec une production de 47 mille tonnes/an, a-t-il ajouté, faisant savoir que la région compte 410 mille têtes de bovins et 1,70 million de têtes d’ovins et caprins.

Le responsable régional a souligné que la Direction encourage les produits du terroir, notamment les figues, le cumin, la truffe, la menthe et le miel.

En vue d’améliorer les conditions de commercialisation et de valoriser les produits agricoles dans la région, M. Naili a relevé que la Direction régionale mène une stratégie efficiente, englobant la mise en Âœuvre du programme d’économie de l’eau d’irrigation, dans l’optique d’irriguer une superficie de 89 mille ha supplémentaires à l’horizon 2020 avec un investissement de l’ordre de 5,3 milliards de dirhams, outre la labellisation des produits locaux et l’activation de la vulgarisation et du consulting agricoles.

MAP

Répondre à cet article